Inscrivez-vous à la


RECHERCHE


ALBUMS : RECHERCHE GUIDEE
NOUVEAUTE

Um Click

Jenifer Solidade - um click - cap-vert - musiques du monde - lusafrica
ECOUTER
MEILLEURES VENTES
1. Nancy Vieira
No Amá
12,00 €
2. ELIDA ALMEIDA
Djunta Kudjer - EP
8,00 €
3. ELIDA ALMEIDA
Ora doci Ora margos
12,00 €
Affiner votre recherche :
Share/Bookmark
Photos Recommander la page
Nancy Vieira

Nancy Vieira


Nancy Vieira est née en 1975 à Bissau, où ses parents avaient rejoint le leader de l’indépendance du Cap-Vert et de Guinée Bissau, Amilcar Cabral, assassiné en 1973, avant que la Révolution des Œillets d’avril 1974 au Portugal n’en finisse avec le temps des colonies. Le Cap-Vert gagne son indépendance en 1975. Quatre mois après la naissance de Nancy, la famille Vieira rejoint Praia, la nouvelle capitale du Cap-Vert, sur l’île de Santiago, l’une des dix que compte l’archipel. Cette enfant de la liberté va construire une forte identité au fil d’une épopée politique et artistique : son père, musicien amateur, guitariste et violoniste, est tout d’abord ministre des transports et des communications du nouveau gouvernement.
Dix ans plus tard, il revient à Mindelo, port actif et métropole de l’île de São Vicente. Il y occupe un poste qui s’apparente à celui de gouverneur des îles du Barlavento (les îles au vent, celles du nord).

Nancy a quatorze ans lorsqu’il est nommé ambassadeur du Cap-Vert au Portugal « ce qui englobait la représentation en France, il est allé montrer ses lettres de créance au Président François Mitterrand », dit la jeune femme qui vit depuis à Lisbonne. Elle étudie à l’université de Lisbonne, la gestion et la sociologie. Un soir, elle accompagne un ami qui participe à un concours de chanson, elle fredonne, on lui demande de chanter, elle interprète Lua Nha Testemunha, de B.Leza, et elle gagne. Le prix, c’est l’enregistrement d’un album chez Disco Norte, un label disparu depuis. Il s’appelle Nos Raça (1996). Nouvellement mère (d’une fille), Nancy fait ensuite une pause, le deuxième paraît huit ans plus tard, titré Segred (2004). Elle devient professionnelle à la publication de Lus, en 2007. Nancy Vieira, parce qu’elle chante merveilleusement bien, que sa personnalité rayonne, a souvent été invitée à chanter en duo par des vedettes de la musique portugaise : le fadiste Camané, la star de la chanson-rock Rui Veloso, ou des groupes à succès comme Alas dos Namorados. Le lycée de São Vicente fut, du temps de la colonisation portugaise, un creuset intellectuel, que fréquenta Amilcar Cabral, poète, auteur de quelques mornas et homme politique de premier rang. Nancy Vieira y fut élève, et ingurgita les sons que le port de Mindelo distillait : Maria Bethania, Caetano Veloso, Angela Maria (des Brésiliens), du fado, des mornas, des coladeras, de la pop anglaise, de la rumba cubaine, etc. Mindelo, c’est la terre mère de ces mélanges, et celle de Cesaria Evora (1941-2011). Herculano Vieira, le père de Nancy, avait été commandant dans la marine marchande, il avait joué avec Cesaria dans sa jeunesse, « avant la lutte », dit Nancy. « J’ai découvert cela en juin 2011, quand j’enregistrais mon album à Mindelo. C’était la première fois que j’allais voir Cesaria chez elle et elle m’a dit : comment va Herculano ? J’étais émue, il ne m’avait jamais rien dit ».

On peut difficilement parler de filiation avec Cesaria Evora, mais plutôt de concordance de répertoire, et de rencontres musicales. L’interprétation diffère, droite, limpide, la voix de Nancy Vieira s’écarte de la chaleur moite de celle de la « Diva aux pieds nus ». La personnalité, les origines sociales, le chemin de vie, ont peu en commun. Ce qui les relie, ce sont ces affinités secrètes des Cap-Verdiens avec leur musique, frontière de l’Occident et de l’Afrique, musique de voyages transocéaniques et de créolité. Comme Cesaria Evora, Nancy Vieira est une artiste au répertoire construit. Aux classiques (B. Leza, Amândio Cabral), elle a intégré le Cap-Verdien de Paris Teofilo Chantre, et de jeunes auteurs-compositeurs basés à Lisbonne, notamment Tutin d’Giralda.


Et parce que cette fille de marin ne peut oublier celui qui fut le capitaine du remorqueur du port de Mindelo, Manuel de Novas, elle a trouvé une chanson inédite, Cigana de Curpin Ligante, ode à l’amour magnétique. Elle explore également des territoires poétiques où la plus grande interprète de morna, Cesaria Evora, ne s’était jamais aventurée. Ceux par exemple d’Eugenio Tavares, théoricien du genre, poète et aventurier, pour le magnifique Na O Minino Na, inspiré de la tradition cap-verdienne qui veut que sept jours après la naissance d’un nouveau-né, et juste avant son baptême, on lui susurre, dans ce beau et goûteux créole : « Sono di bida, sono di amor, ou graça ou dor, ês é nos sorti » (Rêve de vie, rêve d’amour, ou chance ou douleur, c’est notre sort).

Albums de l'artiste

No Amá

No Amá de nancy Viera
12.00 €

LUSAFRICA 115 Rue Lamarck 75018 PARIS - lusafrica@lusafrica.com

LUSAFRICA

ACTUS & PRESSE

CONCERTS

ARTISTES

ALBUMS

CONTACT

Nos coordonnées


Flux RSS/ATOM

:

Artistes LUSAFRICA

-

Albums LUSAFRICA

-

Concerts

Bonga

:

Recados de Fora

-

Angola 72 / 74

-

Hora Kota

-

Bairro

-

Best of Bonga

-

Maiorais

-

Kaxexe


Boubacar Traore

:

Mbalimaou

-

Mali Denhou

-

Je chanterai pour toi

-

Kongo magni


Cesaria Evora

:

Cesaria Evora Greatest Hits

-

Mãe Carinhosa

-

Cesaria Evora & ...

-

Miss Perfumado

-

Nha Sentimento

-

Radio Mindelo

-

Rogamar

-

Voz d'amor

-

Mar Azul

-

Café Atlantico

-

Best of

-

Césaria

-

Miss Perfumado

-

Cabo verde

-

Sao Vicente

-

La diva aux pieds nus

-

Distino di belita

-

Club sodade

-

Cesaria Evora Live in Paris

-

Cesaria Evora Live d'Amor


ELIDA ALMEIDA

:

Ora doci Ora margos

-

Djunta Kudjer - EP


Lura

:

Herança

-

Best of Lura CD/DVD

-

M'bem di fora

-

Di korpu ku alma


Musiques Métisses - 40 ans de Festival d'Angoulême


Nancy Vieira

:

No Amá


Pierre Akendengue

:

Destinée

-

Vérité d'Afrique

-

Gorée


Polo Montañez


Teofilo Chantre

:

Mestissage

-

Viaja


Boulpik

:

Konpa Lakay


Black Bazar

:

Round 2

-

Black Bazar


Jenifer Solidade

:

Um Click


Sia Tolno

:

African Woman

-

Eh Sanga

-

My Life


Neuza

:

Flor di Bila


Dino D'Santiago

:

Eva


Zé Luis

:

Serenata


G'Ny

:

Libèté


Ceuzany

:

Ilha d'Melodia

-

Nha Vida


Oliver N'Goma

:

Oliver N'Goma Best Of Clips

-

Saga

-

Bane

-

Adia

-

Best Of


Cubanito

:

My World

-

Tocame

-

Soy Cubanito


Fode Baro

:

La vérité

-

Liberation


Sékouba Bambino

:

Innovation


Mario Lucio

:

Kreol

-

Badyo


Ildo Lobo

:

Incondicional

-

Nos morna

-

Intelectual


Tito Paris


Orquesta Aragon

:

The 70th anniversary album

-

En route

-

Quien sabe sabe

-

Best of The Lusafrica Years


Mounira Mitchala

:

Chili Houritki


Afrolove/Kizomba/Special


Bau

:

Plays Vasco Martins

-

Café Musique

-

Capverdean melancholy


Jey Liba

:

Odyssée


Tcheka

:

Dor de mar

-

Nu monda

-

Longi

-

Argui


Dj Arafat

:

Commandant Zabra


Princezito

:

Spiga


African Music Anthology


Luis Morais


Hasna el becharia

:

Smaa smaa


Cordas do sol

:

Lume d'lenha

-

Terra de sodade


Compilation

:

Mornas de Cabo Verde

-

Kanta Cabo Verde

-

African Guitars Anthology

-

African Music Anthology

-

African Rhythms Anthology

-

African Voices Anthology

-

ILCV PARTY

-

Kizomba Afro Latino

-

Musiques Métisses - 40 ans de Festival d'Angoulême

-

Afrolove/Kizomba/Special


Jorge Humberto

:

Ar de nha terra


Leyanis Lopez

:

Corazon presumido


Boy ge mendes

:

Noite de Morabeza

-

Best of


Tania Libertad

:

Costa Negra

-

Negro Color


Fantcha


Gil Semedo

:

Cabopop


La MC

:

Fidju Di Kriolu

-

Nos pobreza ke nos rikesa


Ferro Gaita

:

Rei di funana


Meiway

:

« M20 », le DVD

-

DVD Meiway en concert a l'Elysée Montmartre

-

Professeur

-

M20

-

Golgotha


Maria Alice


Tiolino


Anacaona

:

Lo que tu esperabas


Isaac Delgado

:

Prohibido


Osdalgia

:

La Culebra


Chiwoniso


Dona Ivone Lara

:

Sempre a cantar


Kompass

:

Jardin tropical


Voz de cabo verde


Ballou Canta et Luciana

:

Rumba lolango


Zao


Kapa Dêch


Sally Nyolo

:

Zaïone


Las primeras

:

Papi no te quiero


Djalunga


King kester emeneya

:

Nouvel Ordre


Septeto habanero

:

Celebrando sus 80 anos


Zêdess


Maxima Alerta

:

Llegaron los alertas


Silita


Tipico Oriental


Idrissa Soumaoro

:

Djitoumou


Constantino cardoso

:

Um estoria d'mindel


Medhy Custos

:

Dis Moi Zouk by Médhy Custos


Roberto Isaias

:

Lalany


50 ans d'indépendance de la Côte d'Ivoire

:

50 ans d'indépendance musicale de la Côte d'Ivoire


Rui Lima

:

Ser feliz


Nany Vaz

:

L'amour


Jacqueline Fortes

:

Terra d'nhas gente


Vasco Martins

:

Li sin


La nuit du Cap-Vert au Zenith

:

La nuit du Cap-Vert au Zenith


Djelimady Tounkara

:

Solon kôno


Mark G.

:

Mark G. and the Heavy Hitters


Ivoir feeling

:

Ivoir Feeling - volume 8

-

Ivoir Feeling - volume 9


Mizikopeyi

:

Ka wouvé zel-li