Inscrivez-vous à la


RECHERCHE


ALBUMS : RECHERCHE GUIDEE
NOUVEAUTE

Kebrada

Kebrada
ECOUTER
MEILLEURES VENTES
1. Bonga
Angola 72
20,00 €
2. Bonga
Angola 74
20,00 €
3. Djénéba & Fousco
Kayeba Khasso
12,00 €
Affiner votre recherche :
Share/Bookmark
Photos Recommander la page
Bau Cap vert Musique du monde

Bau


Quand son aptitude à la musique s’est-elle révélée ?
Dès l’enfance évidemment. Il ne pouvait en être autrement. Dans la famille, beaucoup de monde y touchait plus ou moins. On n’échappe pas à son environnement, aux manies et passions de son entourage. Le père de Bau était luthier à Mindelo, port de l’île de São Vicente, la plus célèbre de l’archipel depuis la consécration de Cesaria Evora, également native de ce bout de terre d’où sont aussi originaires de nombreux artistes et compositeurs qui comptent dans la musique capverdienne (Bana, Tito Paris, B. Leza, Manuel de Novas, Luis Morais, Frank Cavaquim, Vasco Martins...). C’est là que naît Rufino Almeida, le 19 décembre 1962. Personne ne sait encore qu’il s’appellera un jour Bau, parcourra le monde avec Cesaria Evora, enregistrera plusieurs albums solo, sera sollicité par la chanteuse française Arielle («Je tourne à tous les vents», dans l’album «Mortelle», paru en 1999), laissera sa marque dans différentes pièces musicales utilisées par Pina Bausch dans ses spectacles, et sur la B.O. du film «Parle avec elle» de Pedro Almodovar  («Raquel»). Lorsqu’il lui met un cavaquinho dans les mains, alors qu’il a tout juste six ans, son père qui lui-même taquine volontiers le violon ne mesure pas les conséquences de son geste. Il ignore qu’en grandissant, le fiston, dont il sera le premier professeur de musique, va devenir un fan absolu de cette petite guitare aiguë à quatre cordes, un virtuose au même titre que le maître brésilien de l’instrument, Waldir Azevedo, l’un de ses modèles.

Le garçon a 17 ans quand il forme avec Tito Paris et Bius son premier groupe, Gaiatos. Il se fait désormais appeler Bau, un pseudo emprunté à Djoy, footballeur de l’équipe locale qu’il admire tout particulièrement. Avec Gaiatos, chaque fin de semaine, il se produit à Mindelo dans une discothèque appelée Katem, un lieu transformé et renommé depuis Café Musique, où l’on peut encore aujourd’hui écouter des groupes. Avec le départ de Tito Paris pour Lisbonne et celui du clavier, appelé sous les drapeaux, l’aventure s’arrête. Elle aura duré un an. Suit une nouvelle histoire, baptisée Grito de Mindelo. Un groupe, comme Gaiatos, fait pour danser. Le répertoire mélange les styles du cru (funana, coladera), zouk et Marley. C’est l’époque des bals populaires en plein air, très fréquentés alors, mais qui ne résisteront pas à la concurrence des discothèques, prisées désormais par la jeunesse mindelese. A la fin des années 1980, Bau délaisse la guitare électrique dont il faisait son ordinaire jusqu’alors pour se consacrer à un projet acoustique, puisant essentiellement dans la tradition capverdienne, avec bifurcations par la musique du Brésil. Sa volonté est aussi de mettre en avant, en tant qu’instrument soliste, le cavaquinho. Pourquoi ce virage soudain ? «J’ai pris conscience de la richesse de notre musique, Il était vain de continuer à imiter des choses d’ailleurs, alors que l’on pouvait servir avec notre cœur la musique traditionnelle de chez nous, celle que jouait mon père à la maison» raconte Bau.


Au début des années 1990, il enregistre ses premières compositions avec le Mindel Band sur le CD «Mindelo» (Lusafrica) et participe à «Mar Azul», l’album qui révèle, en 1991, Cesaria Evora. En 1994, il intègre la formation de la chanteuse dont il devient deux ans plus tard le directeur musical avant de passer le relais au pianiste Nando Andrade en 1999. Depuis le début des années 90, il a publié 6 albums solo d’une lumineuse beauté.

 

Bau

Albums de l'artiste

Café Musique

Café Musique-Bau-cavaquinho-guitare-violon-instrumental-cd-album-vpc-musique du monde-lusafrica
12.00 €

LUSAFRICA 115 Rue Lamarck 75018 PARIS - lusafrica@lusafrica.com

LUSAFRICA

ACTUS & PRESSE

CONCERTS

ARTISTES

ALBUMS

CONTACT

Nos coordonnées


Flux RSS/ATOM

:

Artistes LUSAFRICA

-

Albums LUSAFRICA

-

Concerts

Lucibela

:

Laço Umbilical


Bonga

:

Recados de Fora

-

Angola 72

-

Angola 74

-

Angola 72 / 74

-

Hora Kota

-

Bairro

-

Best of Bonga

-

Maiorais

-

Kaxexe


Boubacar Traore

:

Dounia Tabolo

-

Mbalimaou

-

Mali Denhou

-

Je chanterai pour toi

-

Kongo magni


Cesaria Evora

:

Cesaria Evora / Carnaval de Mindelo - EP

-

Cesaria Evora Greatest Hits

-

Mãe Carinhosa

-

Cesaria Evora & ...

-

Miss Perfumado

-

Nha Sentimento

-

Radio Mindelo

-

Rogamar

-

Voz d'amor

-

Mar Azul

-

Café Atlantico

-

Best of

-

Césaria

-

Miss Perfumado

-

Cabo verde

-

Sao Vicente

-

La diva aux pieds nus

-

Distino di belita

-

Club sodade

-

Cesaria Evora Live in Paris

-

Cesaria Evora Live d'Amor


Djénéba & Fousco

:

Kayeba Khasso


ELIDA ALMEIDA

:

Kebrada

-

Ora doci Ora margos

-

Djunta Kudjer - EP


Lura

:

Herança

-

Best of Lura CD/DVD

-

M'bem di fora

-

Di korpu ku alma


Musiques Métisses - 40 ans de Festival d'Angoulême


Nancy Vieira

:

No Amá


Pierre Akendengue

:

Destinée

-

Vérité d'Afrique

-

Gorée


Polo Montañez


Teofilo Chantre

:

Mestissage

-

Viaja


Boulpik

:

Konpa Lakay


Black Bazar

:

Round 2

-

Black Bazar


Jenifer Solidade

:

Um Click


Sia Tolno

:

African Woman

-

Eh Sanga

-

My Life


Neuza

:

Flor di Bila


Dino D'Santiago

:

Eva


Zé Luis

:

Serenata


G'Ny

:

Libèté


Ceuzany

:

Ilha d'Melodia

-

Nha Vida


Oliver N'Goma

:

Oliver N'Goma Best Of Clips

-

Saga

-

Bane

-

Adia

-

Best Of


Cubanito

:

My World

-

Tocame

-

Soy Cubanito


Fode Baro

:

La vérité

-

Liberation


Sékouba Bambino

:

Innovation


Mario Lucio

:

Kreol

-

Badyo


Ildo Lobo

:

Incondicional

-

Nos morna

-

Intelectual


Tito Paris


Orquesta Aragon

:

The 70th anniversary album

-

En route

-

Quien sabe sabe

-

Best of The Lusafrica Years


Mounira Mitchala

:

Chili Houritki


Afrolove/Kizomba/Special


Bau

:

Plays Vasco Martins

-

Café Musique

-

Capverdean melancholy


Jey Liba

:

Odyssée


Tcheka

:

Dor de mar

-

Nu monda

-

Longi

-

Argui


Dj Arafat

:

Commandant Zabra


Princezito

:

Spiga


African Music Anthology


Luis Morais


Hasna el becharia

:

Smaa smaa


Cordas do sol

:

Lume d'lenha

-

Terra de sodade


Compilation

:

Mornas de Cabo Verde

-

Kanta Cabo Verde

-

African Guitars Anthology

-

African Music Anthology

-

African Rhythms Anthology

-

African Voices Anthology

-

ILCV PARTY

-

Kizomba Afro Latino

-

Musiques Métisses - 40 ans de Festival d'Angoulême

-

Afrolove/Kizomba/Special


Jorge Humberto

:

Ar de nha terra


Leyanis Lopez

:

Corazon presumido


Boy ge mendes

:

Noite de Morabeza

-

Best of


Tania Libertad

:

Costa Negra

-

Negro Color


Fantcha


Gil Semedo

:

Cabopop


La MC

:

Fidju Di Kriolu

-

Nos pobreza ke nos rikesa


Ferro Gaita

:

Rei di funana


Meiway

:

« M20 », le DVD

-

DVD Meiway en concert a l'Elysée Montmartre

-

Professeur

-

M20

-

Golgotha


Maria Alice


Tiolino


Anacaona

:

Lo que tu esperabas


Isaac Delgado

:

Prohibido


Osdalgia

:

La Culebra


Chiwoniso


Dona Ivone Lara

:

Sempre a cantar


Kompass

:

Jardin tropical


Voz de cabo verde


Ballou Canta et Luciana

:

Rumba lolango


Zao


Kapa Dêch


Sally Nyolo

:

Zaïone


Las primeras

:

Papi no te quiero


Djalunga


King kester emeneya

:

Nouvel Ordre


Septeto habanero

:

Celebrando sus 80 anos


Zêdess


Maxima Alerta

:

Llegaron los alertas


Silita


Tipico Oriental


Idrissa Soumaoro

:

Djitoumou


Constantino cardoso

:

Um estoria d'mindel


Medhy Custos

:

Dis Moi Zouk by Médhy Custos


Roberto Isaias

:

Lalany


50 ans d'indépendance de la Côte d'Ivoire

:

50 ans d'indépendance musicale de la Côte d'Ivoire


Rui Lima

:

Ser feliz


Nany Vaz

:

L'amour


Jacqueline Fortes

:

Terra d'nhas gente


Vasco Martins

:

Li sin


La nuit du Cap-Vert au Zenith

:

La nuit du Cap-Vert au Zenith


Djelimady Tounkara

:

Solon kôno


Mark G.

:

Mark G. and the Heavy Hitters


Ivoir feeling

:

Ivoir Feeling - volume 8

-

Ivoir Feeling - volume 9


Mizikopeyi

:

Ka wouvé zel-li